Actu

2021…

Novembre :

Le secret de l’aphorisme est dans le coup de poing qu’il adresse au bon sens et aux
habitudes de pensée.
Pascal Durand, professeur à l’Université de Liège, membre du département Médias,
Culture et Communication, a cultivé cet art de la provocation en marge de ses travaux
universitaires. Il livre ainsi un autoportrait décalé, de mauvaises leçons de vie, le tout
nappé d’humour noir et d’absurde.
L’ouvrage a inspiré des dessins originaux, mi-figue mi-raisin, à l’artiste liégeois Fabris
Remouchamps.
Dites « 333 », et à votre santé !

Octobre / novembre :

« …Il faut du temps pour s’ affranchir des codes, ne plus avoir peur de l’apparence, prendre les journées comme elles viennent et jouir joyeusement du temps. Il faut une vie pour retourner en enfance, retrouver les plaisirs simples et ne plus calculer.Les deux vieux gamins, que sont Adelin Donnay et Fabris Remouchamps, nous offrent une expo en culotte courte.Une expo décomplexée où le jeu devient la préoccupation première. Au diable le «qu’en dira-t-on», retrouvons cette fraiche spontanéité trop abandonnée… »


Juillet :

Ma modeste contribution à la vente aux enchères d’œuvres d’art aux profits des sinistrés des inondations… ( juillet 2021 )


2020…

Je distribuerai les étiquettes pingouins à la fin du confinement… (au fur et mesure de nos rencontres fortuites en terrasse… histoire de marquer le coup) ….

Je n’ai pas l’intention d’organiser un événement “ Distribution des étiquettes Pingouins‘’ …
Mais bien vous les offrir au fur et mesure de nos rencontres fortuites aux terrasses, reprendre l’habitude d’échanger lors de moments, avoir de nouveau le plaisir de se rencontrer…
Ne nous emballons pas, Je crois qu’il sera préférable de ne pas célébré en nombre la fin du confinement, faudra garder à l’esprit que la vilaine bête ne sera pas réellement vaincue, nous devrons à tout prix éviter une deuxième vague


—> L’ adoption des pingouins

—> La seconde vie des pingouins…